spacer.GIF (49 octets)
titre_sebastien.gif (1255 octets) sebastien.gif (7274 octets)

II était blond avec des grands yeux bleus - yeux d'amoureux - que je trouvais bien mieux que les marrons, yeux de cochons. Il avait un genre de houppette comme Tintin qui était mon héros. Et un short à carreaux trop large. Il lançait un ballon contre le mur de l'église d'Amélie Les Bains. D'autres détails, je ne me souviens pas.
Il devait avoir sept ans, je n'en avais guère plus. Je tripotais vaguement des cailloux assise par terre, en faisant semblant de m'intéresser. Mais je ne voyais que lui du coin de l'œil.

Je me suis approchée, il ne cessait pas d'envoyer ce ballon contre le mur avec les mains, les pieds et aussi la tête, ce qui me rendait très admirative.
J'ai dit :
"- Je peux jouer avec toi ?"
Il a fait "Hum, Hum" pour dire oui en regardant le sol. Le ballon a rebondi, je l'ai attrapé. Je l'ai lancé à mon tour. On s'amusait bien mais on ne parlait pas beaucoup. Je n'avais pas réussi a poser un doigt sur lui. On a lancé ce foutu ballon pendant au moins une heure.
Et puis sa mère l'a appelé :
"-Sébastien !
- J'arrive ! Salut" il m'a dit.
J'ai tendu la joue :
"- Tu m'embrasses ? J'ai demandé.
- Ca va pas non, j'embrasse pas les mecs, moi !"
Je suis devenue toute rouge, mes lèvres se sont mises a trembler. J'avais chaud partout et très envie de me rouler par terre en hurlant.
"- Tu vas voir si je suis un mec!", j 'ai dit.
Et là, je lui ai flanqué un coup de boule et un bon coup de pied dans le ventre pour l'achever.

C'était mon premier amour. J'ai tout de suite compris que mes rapports avec les garçons n'allaient pas être très simples.

Retour ]

spacer.GIF (49 octets)